Les greeters : comment la convivialité s’est invitée dans les séjours en famille ?

Les greeters travaillent généralement dans un environnement où les visiteurs ont besoin d’assistance pour s’orienter. Il peut s’agir d’un centre commercial ou d’un événement où le greeter est un emploi rémunéré, mais s’il s’agit d’une ville ou d’un village, le greeter est un volontaire.

Qu’est-ce qu’un greeter ?

Les greeters ont pour principal devoir de faire en sorte que les visiteurs se sentent à l’aise. Ils accueillent principalement ces derniers dès leur arrivée dans un local, mais certaines tâches leur sont également assignées : distribution des programmes, orientation, assistance, vérification des billets/tickets.

Passionné par son territoire, sa ville ou son village, le deuxième type de greeters est une personne qui se porte volontaire pour partager cette passion avec les autres. Il peut s’agir de la ville en elle-même, de sa cuisine, de son art ou encore de son architecture.

Le greeter n’est pas un guide professionnel, mais un ambassadeur de son propre territoire. C’est un concept né à New York en 1992 et qui s’est répandu dans le monde entier. En tant que volontaire, le greeter ne touche ni rémunération ni pourboire pour ses prestations. N’étant pas un professionnel, il n’a pas les mêmes capacités qu’un historien ou un guide ; il ne peut réunir plus de six personnes.

Les qualités que doivent avoir les greeters

Qu’ils soient volontaires ou rémunérés, les greeters doivent partager un point commun : la sociabilité. Un greeter doit être une personne qui communique facilement avec les autres et qui est capable de garder sourire et sang-froid en toutes circonstances.

En étant la première personne que les clients voient en entrant dans un magasin ou une entreprise, et en agissant en tant qu’ambassadeur de sa région, le greeter doit donner une première impression favorable. Son apparence doit refléter son professionnalisme et mettre son interlocuteur en confiance : amicale, bonne prestance, souriant et sociable.

Par ailleurs, une bonne santé physique est primordiale, car le greeter est souvent amené à se tenir sur ses pieds pendant des heures ou à parcourir de longues distances.

Pourquoi choisir un greeter et non un professionnel ?

Bien que les prestations d’un greeter soient gratuites, ce n’est pas ce qui constitue son principal avantage.

N’étant pas professionnel et n’ayant pas les capacités et connaissances d’un expert, le greeter propose une expérience plus humaine et personnalisée, basée sur son vécu, les vécus de ses connaissances et des histoires qu’il a entendues. Son approche de la ville et de ses environs sera plus personnelle.

Parce que le greeter ne peut faire visiter plus de six personnes, il se réserve souvent pour les familles ou les groupes d’amis. Ceci constitue un grand avantage si vous voulez une ambiance plus intimiste et décontractée. Vous pouvez prendre votre temps, poser toutes les questions que vous voulez et imposer votre propre rythme.

Quels sont les lieux les plus adéquats pour rencontrer les locaux d’une ville ?
Les bus touristiques sont ils un bon moyen pour visiter une ville ?